Blog

Comment divorcer à l’amiable pour une séparation en toute sérénité ?

Divorce à l'amiable

Ce n’est jamais facile de mettre fin à une relation, surtout, si des enfants sont en jeu. Vous souhaitez que votre séparation soit aussi douce et facile que possible. Vous avez alors la possibilité de demander le divorce par consentement mutuel. En termes simples, cela signifie que vous avez décidé, en couple, de mettre fin au mariage avec le minimum de conflit. Le divorce à l’amiable est à la fois la forme de divorce la moins chère, la plus simple et la plus rapide. Elle comporte de nombreux avantages, ce qui explique son succès croissant depuis plusieurs années. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le divorce par consentement mutuel, ou comment divorcer à l’amiable.

Comment divorcer et accepter de mettre fin au mariage ?

Pour pouvoir divorcer par à l’amiable, il “suffit”, mais il est nécessaire, de se mettre d’accord sur les conséquences du divorce, c’est-à-dire sur la situation telle qu’elle se présentera une fois la procédure de divorce terminée.
Il s’agit d’un divorce « d’un commun accord », un divorce de type « non contentieux ».

Dans ce cas, le notaire jouera principalement le rôle de médiateur et d’expert dans l’élaboration des conventions préalables au divorce.

Une seule condition : se mettre d’accord sur TOUTES les conséquences du divorce.

– conséquences personnelles de votre séparation : les résidences respectives de chacun des époux, toutes les mesures à prendre pour vos enfants (dont la contribution alimentaire à leur égard, mais également leur hébergement), et dans certains cas, la pension alimentaire d’un époux à l’égard de l’autre.

– partage de tous vos biens

Avantages du divorce par consentement mutuel

Si vous et votre conjoint pouvez accepter de mettre fin au mariage mutuellement, ceci aura un impact positif sur vos finances et sur vos responsabilités partagées en matière de garde d’enfants. De nombreuses ressources peuvent vous aider, vous et votre conjoint, à comprendre comment gérer la division des biens et à élaborer un planning parental pour vos enfants.

Fondamentalement, le bénéfice d’un divorce à l’amiable, c’est la capacité de maintenir une relation sereine avec l’autre parent. N’oublions pas que ce parent partagera une grande partie de la vie de votre enfant.

La coparentalité dans le futur

Si vous évitez un divorce compliqué et restez en bons termes avec votre ex-conjoint, la coparentalité sera beaucoup plus facile. Soutenez vos enfants dans leurs relations avec l’autre parent, tout en contrôlant vos propres émotions. Des outils comme le calendrier partagé sur 2houses peuvent aider à mettre en place vos planning de garde et à faciliter la communication entre les familles.

Surtout si vous avez de jeunes enfants, il vous reste quelques années devant vous à gérer la coparentalité. Commencer sur une note positive peut aider à rendre ces années plus faciles à vivre.

 

Où aller chercher de l’aide

Le divorce d’un commun accord peut aider les coparents à rester en paix, en bon terme. Ce n’est malheureusement pas le cas pour tout le monde. Si vous songez à mettre fin à votre mariage, contactez un médiateur, un avocat spécialisé ou un notaire. Pendant cette période émotionnellement difficile, différentes options s’offrent à vous, et certainement plus que ce que vous ne le pensez.

 

Souscrivez dès maintenant à notre newsletter

et soyez informé en premier des nouveautés 2houses !

En aucun cas votre adresse ne sera communiquée à des tiers
Navigation

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer