Choisir le planning de garde le plus adapté à l’âge de votre enfant

Planning de garde par age

Le choix du mode de garde est sans aucun doute l’une des décisions les plus difficiles à prendre lors d’une séparation. En effet, ce choix à un impact direct sur la vie quotidienne de votre enfant aussi bien que sur la vôtre. Pour assurer son bien-être, vous devez tenir compte de plusieurs critères, dont son âge. Les besoins d’un enfant évoluent en effet à mesure qu’il grandit. Découvrez quelques pistes pour choisir le meilleur planning de garde d’enfant par âge !

Quels sont les plannings de garde possible après une séparation ?

Lors d’une séparation, il est important de décider quel sera le mode de garde de l’enfant. Si la situation est très conflictuelle, cette décision est prise par le juge aux affaires familiales. Sinon, c’est aux parents de se mettre d’accord entre eux. En France, aucune loi n’encadre ce choix du mode de garde. Tous les arrangements imaginables sont donc possibles, à condition qu’ils respectent l’intérêt de l’enfant.

La garde exclusive avec droit de visite et d’hébergement

Ce mode de garde a longtemps été le seul possible, et il est encore le plus fréquent. L’enfant vit chez l’un de ses parents ; on parle de résidence habituelle. L’autre parent l’héberge un week-end sur deux, et la moitié des vacances. On peut rajouter une soirée en milieu de semaine, généralement le mardi soir ou le mercredi soir.

La garde alternée

La garde alternée est apparue dans la loi en 2002. Dans ce cas, l’enfant passe un temps plus ou moins équivalent chez chacun de ses parents. En pratique, on parle de garde alternée dès que le temps de garde de chaque parent dépasse 35%. Plusieurs calendriers sont possibles : le calendrier 2-2-3, le calendrier 2-2-5-5, le 3-4-4-3, ou encore le calendrier 1 semaine-1 semaine.

Pourquoi l’âge de l’enfant est-il important pour le choix du mode de garde ?

Les besoins d’un enfant évoluent en permanence au fur et à mesure qu’il grandit. Un tout-petit a besoin de repères stables et d’une vie calme avec un rythme le plus lent possible. Un jeune enfant a envie de pouvoir passer du temps avec ses copains et de faire du sport ou d’autres activités. Pour un ado, les choses évoluent encore.

En tant que parent, l’âge de votre enfant a aussi une grosse influence sur la façon dont vous pouvez vous organiser pour sa garde. Vous aurez besoin d’être très disponible pour un tout-petit, beaucoup moins pour un ado !

Tous ces paramètres doivent être pris en compte au moment du choix du mode de garde. En fonction de l’âge de votre enfant, certains calendriers sont plus adaptés que d’autres. De plus, il est rare que le planning que vous choisissez au moment de la séparation soit encore le même quelques années après !

À partir de quel âge peut-on mettre en place une garde alternée ?

En France, la loi ne prévoit pas d’âge minimum pour la garde alternée. En théorie, dès ses premiers jours, un bébé peut passer la moitié du temps chez chacun de ses parents. En réalité, la plupart des psychologues spécialisés déconseillent la mise en place d’un tel calendrier pour un bébé. Suivant la personnalité de l’enfant, ils suggèrent pour cela d’attendre l’âge de un an, voire de trois ans. Cependant, certains parents décident d’opter pour une garde partagée avant le premier anniversaire de leur enfant. Ils mettent alors tout en œuvre pour que leur tout-petit vive bien cette situation. Cela passe notamment par le choix d’un calendrier de garde adapté à son âge.

L’avantage d’un tel choix est que le bébé sera habitué dès son plus jeune âge à être régulièrement séparé de chacun de ses parents. Cette habitude peut être plus difficile à prendre pour un enfant plus âgé.

Les meilleurs plannings de garde d’enfant par âge

Le but de cet article est de vous faire prendre conscience de l’importance d’adapter le calendrier de garde à l’âge de l’enfant. Les conseils présentés ici doivent bien entendu être adaptés à votre famille ! Chaque enfant est unique et chaque parent a ses propres contraintes à gérer.

Les bébés de moins d’un an

La séparation intervient parfois très tôt dans la vie de l’enfant. Pourtant, dès ses premiers mois, il est important qu’il tisse des liens avec ses deux parents. Cela sera déterminant pour son développement et son équilibre futur.La garde exclusive, solution la plus fréquente pour un bébé

La plupart des professionnels déconseillent de faire changer un bébé de maison régulièrement. Le tout-petit a besoin d’une grande stabilité. On préfère donc dans la majorité des cas fixer la résidence du bébé chez l’un des parents. Il s’agit bien évidemment de la mère si le bébé est allaité. Sinon, le choix de la maman reste le plus fréquent, mais il n’est pas systématique. Ces dernières années, des papas de plus en plus nombreux ont montré qu’ils sont parfaitement capables de s’occuper d’un bébé. On a notamment l’exemple des papas scandinaves qui bénéficient de longs congés paternité.Un droit de visite le plus large possible

Sachez qu’un bébé a une très mauvaise notion du temps qui passe. Une semaine sans voir l’un de ses parents lui semble une éternité. L’idéal est que le parent qui n’a pas la garde puisse passer de nombreux moments avec son bébé au cours de la semaine. Cela implique évidemment que vous et votre co-parent soyez prêts à vous croiser lors de ces visites fréquentes !

Les petits de un à trois ans

En grandissant, votre bébé développe sa capacité à accepter des changements. Il va pouvoir commencer à passer une nuit de temps en temps chez le parent qui n’a pas la garde principale. Ce sera sans doute plus facile si il ou elle est déjà gardé dans la journée, en crèche ou chez une assistante maternelle. Il ou elle a déjà appris à passer du temps loin de son parent référent.Un glissement progressif vers la garde partagée

Les compétences sociales de votre enfant sont en plein développement. Avoir des contacts fréquents avec ses deux parents reste très important. Cependant, il peut encore manifester un grand besoin de stabilité. Beaucoup de parents conservent donc un système de garde exclusive à cet âge, en continuant à organiser des rencontres fréquentes avec l’autre parent.

Progressivement, lorsque vous sentez que votre enfant est prêt, vous pouvez intégrer la garde un week-end sur deux. Prévoyez une nuit seulement dans un premier temps, puis étendez à tout le week-end. Cela ne remplace pas les visites dans la semaine, qui permettent de maintenir le lien.

Pensez à bien respecter les mêmes rituels que chez le parent qui a la garde principale. Essayez d’avoir les mêmes accessoires, les mêmes horaires… et n’oubliez pas la tétine et le doudou !La mise en place d’une garde alternée

Si vous et votre co-parent êtes d’accord et que votre enfant est prêt, vous pouvez commencer la mise en place d’un calendrier de garde alternée. On privilégie généralement les calendriers de type 2-2-3, 2-2-5-5 ou 3-4-4-3. Ils n’impliquent pas de séparations trop longues avec les parents, ce qui est positif pour un jeune enfant.

En revanche, ces solutions imposent des changements de domicile très fréquents. Essayez au maximum d’harmoniser vos modes de vie pour que votre enfant ne perde pas tous ses repères plusieurs fois par semaine.

Évitez de changer de planning de garde juste au moment de l’entrée en maternelle. Cela risque de faire trop de choses à gérer d’un coup pour votre enfant ! Si vous souhaitez changer de mode de garde à cette période, essayez de le faire avant les vacances d’été. Votre enfant aura déjà testé ce planning au moment de la rentrée, et il le vivra mieux.

Les enfants de quatre à onze ans

C’est généralement à cet âge que les parents mettent vraiment en place la garde alternée. Votre enfant commence à pouvoir s’exprimer et donner son avis. Son rythme de vie s’intensifie : il va maintenant à l’école, et commence à avoir des activités extrascolaires. Cela implique de nouvelles contraintes dans l’organisation de sa garde. Il a aussi une meilleure notion du temps qui passe. Il va donc souvent mieux vivre des séparations un peu plus longues.

Vous pouvez décider de commencer par un calendrier à alternance rapide du type 2-2-3. Si vous sentez que les changements fréquents de maison sont trop difficiles à vivre pour votre enfant, tentez le rythme une semaine chez l’un, une semaine chez l’autre.

Dans tous les cas, l’adaptation va être le maître mot. Vous devrez peut-être changer votre planning plusieurs fois avant de trouver le rythme qui convient à tout le monde.

Les ados

Votre enfant est maintenant en âge de participer aux décisions, et il vous le fait savoir ! Les grands enfants et les ados préfèrent généralement un calendrier avec moins de changements, du type 1 semaine-1 semaine ou même quinze jours-quinze jours. Il n’a plus forcément besoin de vous voir souvent pour savoir que vous l’aimez et que vous êtes là pour lui ! Votre ado peut même décider d’aller vivre avec votre co-parent. Il est possible que cela lui apporte une stabilité bienvenue à cet âge difficile. Ne vivez surtout pas cela comme un rejet. Cela signifie peut-être simplement que les règles y sont plus adaptées à son mode de vie. Surtout, continuez à prévoir des moments de qualité avec lui ou elle. Et abusez des moyens de communication dont nous disposons aujourd’hui pour garder le contact au quotidien !

Comment choisir le bon planning de garde pour votre enfant ?

Le mode de garde après une séparation est une affaire de parents… mais surtout d’enfants ! C’est bel et bien votre enfant qui va se retrouver au centre de cet étrange ballet. Quel que soit son âge, il est donc indispensable de tenir compte de son avis autant que possible.

Soyez à l’écoute

Nous pensons souvent que nous sommes les plus aptes à comprendre les besoins et les désirs de notre enfant. Pourtant, ce n’est pas toujours le cas. Il faut savoir que les enfants cherchent instinctivement à protéger leurs parents. C’est d’autant plus vrai lorsque ceux-ci vont mal, comme c’est souvent le cas après une séparation. Votre enfant ne vous dira peut-être pas ce qu’il pense vraiment. Il risque plutôt de dire ce qu’il suppose que vous voulez entendre.

Si vous sentez un malaise chez votre enfant, n’hésitez pas à lui faire rencontrer un professionnel. Un(e) pédopsychologue pourra lui permettre de prendre conscience de ses véritables envies, et de les exprimer.

Si votre enfant est trop jeune pour s’exprimer, soyez d’autant plus attentif à ses changements de comportements. Un sommeil dégradé, des crises à répétition, un recul sur l’acquisition de la propreté : tous ces signes et encore bien d’autres peuvent vous indiquer qu’il ou elle vit mal la situation actuelle. Il vous faudra alors vous mettre d’accord avec votre co-parent pour apporter des changements dans le calendrier de garde.

Quel calendrier de garde pour une fratrie avec des âges différents ?

Si vous avez plusieurs enfants d’âges différents, organiser la garde optimale pour chacun peut s’avérer très compliqué ! Beaucoup de parents choisissent un calendrier unique pour toute la fratrie. Être avec des frères et sœurs plus âgés peut aider un(e) petit(e) à supporter des séparations plus longues avec son parent.

Si vous en avez la possibilité, vous pouvez toutefois adapter légèrement le planning pour chaque enfant. Par exemple, votre ado peut passer toute la semaine chez vous, tandis que votre petit ira dormir deux nuits en milieu de semaine chez votre co-parent.

Dans tous les cas, assurez-vous que tous vos enfants passent des moments communs chez chacun d’entre vous. Organisez les activités les plus enthousiasmantes dans ces moments-là. Cela vous aidera à éviter les crises de jalousie !

2houses facilite la vie des parents séparés

Créer un planning parental

Connexion

Email ou mot de passe invalide

Créer un compte avec mon adresse email
et commencer à utiliser 2houses