Comment mieux préparer les enfants au jour du changement de garde ?

Bien préparer les enfants au jour du changement de garde

Le jour du changement de garde est souvent un moment stressant pour les parents comme pour l’enfant. Pourtant, bien s’y préparer permet de l’aborder dans de bonnes conditions. Cela implique de discuter entre co-parents pour trouver le meilleur système à long terme. Chaque changement de jour de garde doit aussi être préparé avec votre enfant pour qu’il vive sereinement ce moment. Découvrez comment faire pour que ce jour soit marqué par le bonheur des retrouvailles et pas par le stress du déménagement et de la séparation !

Mettre en place un système efficace pour le jour du changement de garde

Pour que le jour du changement de garde se déroule le mieux possible, tout doit avoir été prévu à l’avance. Le moment choisi pour les transferts est très important. Vous pouvez aussi prévoir de réduire au maximum les bagages que votre enfant devra emporter à chaque fois.

Une organisation différente en fonction du calendrier de garde

L’impact du changement de garde est différent en fonction de la répartition du temps que vous avez choisie. Dans le cas d’une alternance rapide du type calendrier 2-2-3, l’enfant est beaucoup plus habitué à ces changements. Pour certains, cela facilite les choses puisqu’ils savent qu’ils ne seront pas longtemps séparés de chacun de leurs parents. Pour d’autres, ces déménagements incessants sont stressants et difficiles à vivre.

De façon générale, plus l’alternance est longue, plus le jour du changement de garde doit être préparé avec soin pour que tout se passe bien. L’oubli d’un vêtement ou la mauvaise transmission d’une information a souvent moins d’impact quand le séjour dure deux jours que quand il dure une semaine.

Bien planifier les changements de garde

Prenez le temps de discuter entre parents pour choisir le jour de changement de garde qui permettra que cela se fasse avec le moins de stress possible. Cela va bien entendu dépendre du calendrier de garde choisi. On recommande généralement d’éviter de faire ce changement le dimanche soir.

Si votre enfant est suffisamment mûr, intégrez-le dans cette discussion et tenez compte autant que possible de son avis. Déterminez également les modalités pratiques : où faire l’échange, comment se transmettre les bagages…

Bien entendu, ces arrangements ne sont pas figés. Vous allez peut-être vous rendre compte que le jour que vous avez choisi n’est pas idéal, et devoir tester plusieurs solutions avant de trouver la meilleure. De plus, votre enfant va grandir, votre rythme de vie et celui de votre co-parent vont évoluer. Vous devrez donc sans doute faire des modifications au fil du temps.

Réduire les bagages le plus possible

Essayer de faire en sorte que votre enfant ait le moins possible de bagages. Cela implique qu’il dispose de tout ce dont il a besoin dans les deux maisons : produits d’hygiène, vêtements, jouets… L’idéal est qu’il ne transporte que ses affaires d’école et quelques objets qui le rassurent : doudou, jouet préféré…

Moins il y aura de bagages à préparer à chaque transition, moins elles seront stressantes pour tout le monde. Cela peut également vous permettre de faire le changement de garde par le biais de l’école puisqu’il n’y a pas de bagages à transférer d’une maison à l’autre.

En revanche, prévoyez un objet de transition que votre enfant va toujours garder avec lui pour le rassurer. Pour les plus jeunes, c’est généralement le doudou, mais les plus grands peuvent également avoir besoin d’un objet pour garder le lien. Il peut s’agir d’un jouet, d’un vêtement ou même de choses plus surprenantes comme un caillou.

Préparer l’enfant avant chaque changement de garde

Plus votre enfant est jeune, plus le changement de garde peut être difficile à vivre pour lui. Il ne se repère pas encore bien dans le temps, et il ne sait donc pas à quoi s’attendre. Heureusement, vous pouvez l’aider à anticiper la prochaine séparation et à mieux la vivre.

Utilisez un calendrier

Pour aider votre enfant à savoir quand il va devoir changer de maison, affichez un calendrier à sa portée. Indiquez clairement les périodes où il est avec vous et celles où il est avec votre co-parent, par exemple avec un code couleur. Barrez ensemble chaque jour la ligne correspondante, pour qu’il puisse se repérer très facilement.

Utiliser un calendrier est très utile pour les jeunes enfants. C’est également une aide précieuse pour les plus grands, surtout quand vous avez un calendrier de garde irrégulier. Le jour du changement de garde ne tombant pas toujours le même jour de la semaine, il est plus difficile pour votre enfant de savoir où il en est.

Communiquez avec votre enfant

Prenez le temps de parler avec votre enfant du prochain changement de garde, afin qu’il sache à quoi s’attendre. Laissez-le exprimer son ressenti face à la situation, poser des questions s’il le souhaite, et formuler son inquiétude ou son désaccord. Cela peut être difficile pour vous, mais cela va vous permettre de réconforter votre enfant et de calmer ses inquiétudes.

Rassurez-le sur le fait que ses affaires seront en sécurité pendant son absence s’il a des demi-frères ou sœurs qui vont rester à la maison. Aucun enfant n’a envie de retrouver ses affaires abîmées par son petit frère !

S’il est inquiet à l’idée de vous quitter, parlez avec lui des choses agréables qu’il va faire avec son autre parent. Évoquez les visites aux grands-parents, les jeux avec ses demi-frères ou sœurs, les jouets qu’il n’a pas chez vous… Dites-lui bien que vous penserez à lui pendant son absence et qu’il peut toujours vous téléphoner.

Préparez les bagages à l’avance

Afin d’éviter la panique de dernière minute, prévoyez de faire les bagages bien à l’avance. Cela vous permettra de vous rendre compte si vous devez lancer une machine à laver en urgence avant le départ !

Si possible, faites les bagages avec votre enfant. Cela va rendre l’approche du changement de garde plus concrète pour lui. De plus, il pourra constater que ses bagages sont complets et qu’il ne va manquer de rien. S’il est suffisamment âgé, laissez-le faire ses bagages lui-même, éventuellement en suivant une liste. Vérifiez juste avec lui qu’il n’a rien oublié.

Passez un moment de qualité

Prévoyez un moment de qualité en famille avant le jour du changement de garde, par exemple la veille. Assurez-vous d’être totalement disponible pour votre enfant. Cela lui permettra de faire le plein d’amour avant d’être séparé de vous ! Si vous êtes à la tête d’une famille recomposée, ce moment peut éventuellement inclure votre nouveau conjoint ou votre nouvelle conjointe et les demi-frères et sœurs. Laissez votre enfant décider s’il préfère passer ce moment en tête-à-tête avec vous ou en famille.

Le moment de la séparation approche, et c’est également difficile à vivre pour vous. Essayez de ne pas montrer votre angoisse à votre enfant, cela ne ferait que renforcer la sienne.

Vérifiez qu’il n’y a pas d’imprévu

Il peut être judicieux de transmettre les informations utiles à votre co-parent avant le jour du changement de garde. Cela permettra d’éviter d’oublier des choses importantes au moment de l’échange. Ce moment chargé d’émotion n’est pas forcément propice pour retenir la liste des devoirs et l’heure du rendez-vous chez le médecin ! Vous pouvez transmettre ces informations par mail, ou utiliser une application de coparentalité qui vous simplifiera la vie.

Si vous en ressentez le besoin, c’est également le moment de confirmer avec votre co-parent l’heure et le lieu du rendez-vous. Cela peut contribuer à éviter un moment de stress si vous découvrez au dernier moment qu’il y a un changement de programme !

De votre côté, évitez autant que possible les changements de dernière minute. Bien entendu, c’est parfois inévitable ! Dans ce cas, expliquez le nouveau plan à votre enfant et prévenez votre co-parent le plus tôt possible.

Gérer le jour du changement de garde

La façon dont se déroule chaque changement de garde va préparer les prochaines échéances. Si tout se déroule le mieux possible, votre enfant sera sans doute plus serein lorsqu’il verra arriver le prochain changement. En revanche, si l’échange est source de tension, votre enfant risque d’être angoissé lorsqu’il se rendra compte qu’il va falloir recommencer.

Que faire juste avant l’échange ?

Le jour du changement de garde est arrivé. Vous allez peut-être confier directement votre enfant à votre co-parent, ou faire l’échange par l’intermédiaire de l’école. Dans tous les cas, assurez-vous bien que vous n’avez rien oublié.

Ce moment de la séparation est forcément un peu difficile pour tout le monde. Pour un jeune enfant ou un enfant autiste, prévoir un rituel peut être sécurisant. Vous pouvez par exemple faire les choses toujours dans le même ordre, prononcer les mêmes phrases… Prévoyez aussi un temps de câlin pour dire au revoir à votre enfant avant le moment de l’échange où il est tiraillé entre ses deux parents.

Essayez d’être bien à l’heure au rendez-vous. Cela permettra de réduire le stress de tout le monde et d’éviter de créer des tensions inutiles.

Comment organiser la rencontre ?

Dans le cas idéal, vous et votre co-parent avez de bonnes relations et tout se passe naturellement. Mais il se peut également que la relation soit plus conflictuelle. Dans ce cas, mieux vaut parfois ne pas avoir de rencontre directe, et utiliser l’école ou l’assistante maternelle comme relais entre les deux parents. Si ce n’est pas possible, choisissez un lieu de rencontre neutre et rassurant pour votre enfant : le parc, un salon de thé, un lieu de loisir qui peut créer une bonne diversion…

Si vous conduisez votre enfant chez votre co-parent, respectez les limites fixées par celui-ci. Par exemple, n’insistez pas pour rentrer dans la maison si vous n’y êtes pas invité(e). Il est généralement préférable d’éviter d’impliquer les nouveaux conjoints dans l’échange, sauf bien sûr si tout le monde a de bonnes relations.

Comment échanger les informations ?

Au moment de la rencontre, il est normal que votre co-parent soit focalisé sur votre enfant et pas forcément très réceptif à ce que vous lui dites. Prévoyez donc de communiquer les informations utiles de façon synthétique : invitation de votre enfant à un anniversaire, rendez-vous médical, médicament à prendre, sortie de classe à prévoir, papier à signer pour l’école…

Pour être sûr(e) que le message est bien passé, vous pouvez transmettre ces renseignements par écrit, sous forme papier ou par mail. Vous pouvez également avoir recours à une application destinée à faciliter la vie des parents séparés. Elle vous permettra de centraliser toutes les informations concernant votre enfant, qui seront accessibles en permanence pour vous et votre co-parent. Ce type d’application peut être une excellente solution même si vous vous entendez bien.

Éviter les conversations conflictuelles

Le changement de garde n’est pas le bon moment pour parler des sujets qui peuvent provoquer des conflits. Évitez donc de discuter du changement éventuel du calendrier de garde ou de la répartition des dépenses. Gardez à l’esprit que votre enfant est attentif à ce qui se passe entre ses deux parents. La conversation devrait donc toujours rester calme et polie. Si vous avez un sujet de désaccord, prévoyez d’en reparler plus tard.

En revanche, votre enfant doit constater que vous vous communiquez toutes les informations nécessaires. Cela le rassurera beaucoup de voir que ses parents coopèrent pour assurer son bonheur et son bien-être.

Prendre soin de vous

La séparation peut être un moment douloureux pour vous. Prévoyez une activité qui vous ressource juste après avoir confié votre enfant à votre co-parent. Cela vous permettra de mieux vivre ce moment et d’envisager plus sereinement le prochain changement de garde. Essayez également de profiter de l’absence de votre enfant pour prendre plus de temps pour vous. Vous serrez ainsi en pleine forme pour l’accueillir à son retour!

Que faire quand c’est le début de votre tour de garde ?

Votre enfant a passé les derniers jours chez votre co-parent ? Dans la mesure du possible, assurez-vous d’être totalement disponible pour partager un moment privilégié avec lui à l’occasion de vos retrouvailles.

Laissez votre enfant raconter son séjour s’il en a envie. Intéressez-vous à son récit en essayant de ne pas poser de questions intrusives. Il est normal qu’il ne veuille pas forcément tout partager avec vous. Évitez de commenter négativement le comportement de votre co-parent, et concentrez-vous sur le positif. Ainsi, votre enfant aura plus de facilité à vous raconter son séjour la prochaine fois !

2houses facilite la vie des parents séparés

Créer un planning parental

Connexion

Email ou mot de passe invalide

Créer un compte avec mon adresse email
et commencer à utiliser 2houses