Comment partager les dépenses pour les stages d’été des enfants ?

Partager les dépenses

Qui ne se souvient pas avec nostalgie des vacances d’été de son enfance ? Deux longs mois de liberté pour profiter du beau temps, cela fait rêver la plupart des enfants. Pourtant, pour les parents séparés, cela peut se transformer en casse-tête. Après un divorce avec enfants, comment assurer qu’ils vont être bien pris en charge durant tout l’été ? Et comment répartir les dépenses partagées liées aux activités et aux séjours ? Respirez, vous allez voir qu’il existe des solutions !

Les stages et séjours d’été en cas de divorce avec des enfants

Dans toutes les familles, les activités d’été permettent aux enfants de faire de nouvelles expériences et de gagner en autonomie. Elles sont également une excellente solution pour que quelqu’un s’occupe des enfants pendant que les parents travaillent. Pour les parents séparés, cela devient souvent indispensable.

Une solution utile pour la garde des enfants pendant l’été

Après une séparation, l’organisation de la garde des enfants est souvent un véritable défi. Lorsque c’est votre tour de vous en occuper, vous devez complètement vous réorganiser pour être disponible. En période d’école, vos enfants sont pris en charge durant la journée. Pendant les vacances scolaires, les choses se compliquent : vous n’êtes bien souvent pas en vacances vous-même durant toute cette période ! Vous devez donc trouver des moyens pour que vos enfants soient protégés et occupés pendant que vous travaillez. Heureusement, de nombreuses possibilités s’offrent à vous : centres aérés, colonies, séjours sportifs…

Les différents types de stages d’été

Pour occuper vos enfants en juillet et août, vous avez le choix entre diverses formules. Vous pouvez opter pour une activité en journée uniquement, par exemple par le biais de centres aérés ou de MJC (maisons de la jeunesse et de la culture). Il existe également toute une offre de séjours complets, en France ou même à l’étranger : colonies de vacances, centres UCPA… Les séjours sont souvent à thème : découverte de la nature, pratique d’un sport, apprentissage d’un instrument de musique…

Les autres possibilités pour s’occuper de vos enfants en vacances

Si vous ne pouvez assurer seul(e) la garde de vos enfants pendant les vacances d’été, d’autres solutions sont également possibles. Les grands-parents sont souvent très heureux de pouvoir s’occuper de leurs petits-enfants pendant quelques jours.

Vous avez peut-être aussi la possibilité de télétravailler pendant que vos enfants sont à la maison. C’est possible s’ils sont suffisamment âgés et autonomes pour s’occuper sans trop d’intervention de votre part.

Enfin, vous pouvez envisager un séjour dans un club de vacances. Vos enfants seront pris en charge par des moniteurs pendant la journée, et vous partagerez des moments privilégiés avec eux le soir.

Les calendriers de garde pendant l’été

Le calendrier de garde pendant les vacances d’été peut fortement varier d’une famille à l’autre. Il peut être fixé par le juge lors de la séparation. Dans d’autres situations, il résulte d’un accord entre vous et votre ex-conjoint(e). Ce calendrier va bien entendu influencer le choix des stages et autres activités, et avoir un impact sur leur financement.

Garde partagée ou droit de visite et d’hébergement

Après un divorce avec enfants ou une séparation, deux grandes solutions sont possibles : la garde exclusive avec droit de visite et d’hébergement, et la garde partagée.

Dans le cas de la garde partagée, le temps de garde des enfants est équitablement réparti entre les deux parents, à 50/50 ou à 60/40. C’est le cas par exemple des calendriers 2-2-3, 3-4-4-3 ou 2-2-5-5, ou encore du planning 1 semaine/1 semaine. La garde exclusive avec droit de visite et d’hébergement fixe la résidence habituelle des enfants chez l’un des deux parents. L’autre parent peut les héberger un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires.

Le cas général : la moitié des vacances chez chaque parent

Dans les deux situations (garde partagée ou droit de visite), les enfants passent normalement la moitié des vacances avec chacun de leurs parents. Souvent, les vacances d’été sont ainsi séparées en deux périodes : les enfants sont avec l’un des parents au mois de juillet, et avec l’autre au mois d’août. L’usage veut que les coparents alternent une année sur deux : celui qui a gardé les enfants au mois de juillet les gardera au mois d’août l’année suivante.

Les autres modes d’organisation possibles

Si vous vous entendez bien avec votre coparent, vous pouvez bien entendu décider de répartir la garde différemment pendant les vacances d’été. Si vos enfants sont très jeunes, passer un mois entier loin de l’un de ses parents n’est pas possible. On conseille alors d’opter pour un calendrier avec plus d’alternances, par quinzaines voire par semaines.

Il arrive aussi que l’un des deux parents soit beaucoup plus disponible que l’autre pendant l’été. Il peut alors assurer la garde des enfants pendant la plus grande partie des vacances. Vous compenserez ce déséquilibre en accordant un peu plus de temps de garde à l’autre parent pendant l’année scolaire ou les autres vacances.

Frais liés aux stages d’été : que dit la loi ?

Les activités des enfants pendant l’été sont souvent indispensables pour que les parents puissent continuer à travailler. Cependant, elles entraînent des coûts parfois élevés. Les parents séparés se demandent souvent ce que la loi impose en matière de dépenses partagées dans cette situation. Pourtant, la loi française ne prévoit aucune disposition générale à ce sujet. La répartition des frais se fait au cas par cas, en fonction du jugement de divorce ou de l’accord amiable entre les parents.

Le cas du jugement de divorce

Si les modalités de garde sont fixées par un jugement, pensez à demander au juge de préciser au maximum la façon dont les dépenses doivent être réparties. Le mieux est de le faire dès le jugement de divorce. Plus tard, vous avez également la possibilité de demander un nouveau jugement et d’en profiter pour clarifier ce point.

Le cas de la séparation à l’amiable

Dans le cas où la répartition des dépenses partagées n’est pas fixée par un jugement, vous devez vous mettre d’accord avec votre coparent. Si vous décidez seul(e) d’inscrire vos enfants à une activité, il est normal que vous assumiez seul(e) les frais.

En revanche, si la décision est prise en accord avec votre coparent, vous devez discuter ensemble de l’aspect financier. Plusieurs solutions sont possibles : une participation à 50/50, ou en fonction des revenus de chacun. C’est à vous et à votre coparent de prendre cette décision. Cela sera plus facile si vous avez déjà prévu ce type de situations dans un accord de coparentalité après la séparation.

La pension alimentaire couvre-t-elle les stages d’été ?

Sachez aussi que si l’un des parents verse une pension alimentaire, celle-ci n’est pas destinée à couvrir les frais dits « exceptionnels ». Les dépenses liées aux séjours et aux activités pendant l’été font partie de cette catégorie. Le versement de la pension alimentaire ne dispense donc pas de participer au financement de ces activités.

Des aides pour financer les stages d’été des enfants

Il existe différentes aides destinées à aider les parents à financer les activités des enfants, pendant l’été ou durant toute l’année. Ces aides sont accordées sous conditions de revenus. Elles sont là pour aider les familles qui ne peuvent pas assumer seules le coût d’un séjour en colonie ou d’un stage de sport par exemple. Différents organismes peuvent les accorder : la CAF, le département ou la région, la MSA pour les agriculteurs, l’ANCV (Agence Nationale pour les Chèques Vacances)… N’hésitez pas à vous renseigner auprès de ces différents organismes le plus tôt possible. Cela augmentera vos chances d’obtenir une participation financière de leur part.

Rapprochez-vous également de votre comité d’entreprise. Il propose probablement des séjours pour les enfants à un tarif préférentiel.

Planifier les activités pendant l’été, la clé pour des dépenses partagées bien gérées

Après un divorce, le maître mot pour que tout se passe au mieux est : organisation ! Plus vous arriverez à anticiper et planifier les activités et les dépenses, plus les sources de conflits seront faibles. C’est en particulier vrai pour les stages d’été.

Se mettre d’accord avec votre coparent

Si vous prenez seul(e) la décision d’inscrire vos enfants à des activités payantes pendant l’été, il est peu probable que votre ex-conjoint(e) accepte de partager les frais. Il ou elle peut ne pas être d’accord avec votre décision. Il ou elle peut également ne pas apprécier d’être mis devant le fait accompli sans avoir été consulté(e).

Vous devriez au contraire prendre le temps d’en discuter auparavant. Cela vous aidera à convaincre votre coparent de participer aux dépenses. Si le stage se déroule intégralement pendant votre période de garde, il est normal que sa contribution soit plus faible que la vôtre. Veillez également à être prêt(e) à prendre votre part lorsque la situation inverse se présentera.

Prévoir un budget vacances dès le début de l’année

Dans l’idéal, vous devriez obtenir l’accord de votre coparent le plus tôt possible. Cela vous permettra de prévoir cette dépense dans votre budget suffisamment en avance. Vous pouvez pour cela utiliser une application de dépenses partagées pour parents séparés. Elle vous donnera la possibilité de suivre au jour le jour votre contribution et celle de votre coparent. Vous pourrez ainsi vous assurer que les fonds seront bien disponibles au moment de payer le stage ou le séjour.

Organiser les activités pour plusieurs enfants

Si vous avez plusieurs enfants, les frais liés aux vacances augmentent vite. L’organisation est aussi plus compliquée à mettre en place. C’est d’autant plus le cas si vos enfants sont éloignés en âge, et doivent donc participer à des activités différentes. Dans ce cas, essayez de trouver des organismes ou des séjours qui acceptent des enfants de différents âges. Cela vous permettra de réduire certaines dépenses et de simplifier la planification et l’organisation des voyages.

Comment choisir le bon stage d’été pour vos enfants ?

Avant même de penser à la façon de partager les dépenses, il faut choisir le bon séjour ou la bonne activité pour vos enfants.

Les critères à prendre en compte pour choisir une activité

Avant de choisir où inscrire vos enfants, vous devez examiner différents facteurs :

  • le type de stage ou de séjour ;
  • les activités proposées ;
  • l’adéquation avec votre planning ; l’organisation du voyage ;
  • le budget…

Prenez le temps de bien évaluer chacun de ces points. Le but est de pouvoir présenter à votre coparent un projet bien réfléchi. Cela vous permettra de le convaincre beaucoup plus facilement de donner son accord et de participer au financement.

Bien entendu, tenez compte autant que possible de l’avis de vos enfants ! C’est d’autant plus important s’il s’agit de préados ou d’ados. Les grands enfants n’aiment pas que l’on décide à leur place. En les impliquant dans le choix des activités, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour que tout se passe bien !

Comment aider vos enfants à gérer le séjour loin de vous ?

Si le divorce est récent, il est possible que vos enfants aient encore un fort sentiment d’insécurité. Dans ce cas, se retrouver seuls loin de vous et de l’autre parent peut être difficile à vivre. Vous avez plusieurs solutions pour que les choses se passent mieux pour eux. Par exemple, vous pourriez choisir une activité proche de chez vous, en journée uniquement. Vos enfants pourront ainsi passer les soirées et les nuits avec vous.

Si vous avez plusieurs enfants en âge de partir en séjour, vous pourriez peut-être choisir une formule qui leur permet d’être ensemble. Dormir avec ses frères et sœurs et partager des moments avec eux en journée est toujours plus sécurisant.

Si votre enfant part seul, vérifiez qu’il ou elle pourra vous contacter à tout moment s’il ou elle en éprouve le besoin. Dans tous les cas, assurez-vous que le séjour est encadré par des personnes bienveillantes et à l’écoute. Mettez ces encadrants au courant de la situation, afin qu’ils soient attentifs et réagissent rapidement si votre enfant semble mal vivre la situation.

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour organiser les stages d’été de vos enfants. En partageant équitablement les dépenses, vous pourrez leur offrir plus de nouvelles expériences. Cela devrait motiver tous les coparents à se mettre d’accord !

2houses facilite la vie des parents séparés

Créer un planning parental

Connexion

Email ou mot de passe invalide

Créer un compte avec mon adresse email
et commencer à utiliser 2houses